Prenez et mangez en tous
 

   

 

 

 
 

Alleluia

La porte des sacrements de la réconciliation et de l'eucharistie n'est plus fermée pour celui qui en prends sincèrement le chemin

 

 

 

 
 

L'Exhortation Apostolique "Amoris Laetitia" 8 avril 2016

  

Ce texte magnifique est paru. J'en ai lu certains passages, ainsi que beaucoup de commentaires. Et j'ai eu la chance de partager la soirée du 27/04 à Grenoble avec Mgr de Kérimel et plusieurs personnes de la Pastorale ; d'abord avec des journalistes puis dans la Cathédrale qui était pleine.

Dans son introduction, Mgr de Kérimel nous rappelle que beaucoup de chrétiens ont participé à la démarche Synodale qui a conduit à cette Exhortation. Il nous dit que le grand changement est le changement posture. Nous passons du discours Permis / défendu, Autorisé / Exclus à Conscience, chemin, réflexion, miséricorde.  Le Pape ne se laisse pas enfermer, dans les deux directions, Il est fidèle à Jésus bon Pasteur. Il a le souci de rejoindre les Hommes et les Femmes de notre temps.

Nous avons parlé principalement de deux chapitres.

 

Chapitre quatre : « L'amour dans le mariage »

Le quatrième chapitre traite de l’amour dans le mariage, et l’illustre à partir de « l’hymne à l’amour » de Saint Paul. C'est un événement linguistique car le texte est simple, accessible, concret. Nous sommes tous en situation irrégulière par rapport à l'Église.

Le Pape rappelle les éléments essentiels de l’enseignement de l’Église concernant le mariage et la famille qui ne changent pas.

Mais Son analyse  nous  fait  entrer  dans le monde des émotions des conjoints – positives ou négatives – et dans la dimension érotique de l’amour. Il s’agit d’une contribution extrêmement riche et précieuse pour la vie chrétienne des conjoints ; on ne trouve rien de comparable dans les précédents documents pontificaux.

L'amour du couple est concret, dynamique, unique, et doit être accompagné. Il peut toujours grandir, Il n'a pas de limites.

Nous avons aussi beaucoup parlé de la préparation au mariage qui peut être réfléchie.

 

Chapitre huit : « Accompagner, discerner et intégrer la fragilité »

Le chapitre huit est une invitation à la miséricorde et au discernement pastoral face aux situations qui ne répondent pas pleinement à ce que le Seigneur propose, et en particulier les "divorcés remariés".

Rien ne change de la doctrine de l'Église et pourtant tout change dans le rapport de l'Église au monde. Nous sommes en fait invités à porter le regard que portait Jésus sur les personnes qu'il rencontrait. C'est aussi simple que cela. Et aussi exigeant.

Le Pape utilise ici trois verbes très importants : « accompagner, discerner et intégrer ». Le point crucial est le discernement, comment avancer dans la grâce de Dieu ? Que peut faire l'Église dans l'accompagnement de ce cheminement.

Il n'y aura pas de réponse automatique, nous n'aurons plus "automatiquement oui ou automatiquement non". Mais la porte des sacrements n'est plus fermée. "Au terme du cheminement, le prêtre que je suis, et pas seulement l'évêque, se sentira autorisé à donner en conscience le sacrement de réconciliation (Mgr J. P. Vesco)"

 

Dans les conclusions, Mgr de Kérimel nous dit que Le cheminement concerne tous les Chrétiens. Le cheminement est "Le vrai désir de suivre le Christ, le désir de placer sa vie sous le regard du Christ.

 

Je vous encourage tous à lire cette Exhortation, tranquillement tant elle est riche.

Bernard Bruley

 

 

 
 

contact

Site en construction

Je vais en particulier ajouter de nombreux témoignages reçus suite au questionnaire pour le Synode

 

 

 Mise à jour du 18 mai 2016